Mise à jour le

Nous vous proposons un dossier sur la Cacherouth, c'est à dire la conformité des aliments avec les lois de la Torah.
Ce dossier se veut modeste, n'est pas exhaustif. Il peut servir de guide dans l'approche de la Cachrouth, mais ne remplace pas les conseils éclairés d'un Rabbin dans des situations particulières.
Adressez nous vos
vos questions ou suggestions et nous tâcherons avec l'aide de D.ieu de leur donner la suite la plus adéquate.
Ajoutez ce site à vos favoris
 
Actualités de la cacherouth et alertes diverses . Avec index des sujets abordés de 2002 à 2016. 
K.Acherleaks ! Les communiqués décoiffants de K. Acher
 
Qui sommes nous?
Contacter K.Acher ?
  Les lois alimentaires du cacher : L'interdiction de consommer tout sang, l'interdiction de consommer la chair des animaux impurs, l'interdiction de consommer la chair d'un animal vivant, l'abattage rituel, la cachérisation, Lait et viandes, Vins , Végétaux , Cuisson par un juif, Laitages , Chimie alimentaire, Immersion de la vaisselle , Médicaments et Cachrouth, l'alimentation au fil de l'année, Pessa'h, laits maternisés et alimentation du jeune enfant  
 
Lire une étiquette -
Présentation des diverses surveillances rabbiniques françaises

Surveillances rabbiniques hors de France.
Rabbinats et listes de cacherouth disponibles sur  Internet
 
 
Des poissons autorisés
aux boissons autorisées
Quelques notes sur le poisson et la cacherouth
  Les bénédictions sur les aliments.  
Fromages et présure animale -
 
Laits cacher pour nourrissons.
Entre viande et lait: le cas des enfants
 

Permanences rabbiniques ... téléphoniques

 Questions réponses . Traces de... -

 
Pour en savoir plus sur les règles du cacher: bibliographie et références et liens divers  
A boire et à manger: Le coin de la Halakha. - Manger des fruits secs? - Réflexion sur la Cacherouth - Les surprises de la Cacherouth. - Penser cacher. - Boire cacher ... avec modération. -
Questions rabbiniques (extrait de ....) - Toutes les conserves sont elles cachères? - La cacherouth dans les institutions - Un menu un peu particulier, ou transmission d'une tradition vivante -- Un buffle dans votre assiette --- Un surveillant qui convienne --- Halav Israël et Emouna -- Des questions, pas des réponses ---
Histoires de Cacherouth: La Che'hita interdite - Kremlin cacher! - Le chien qui mangeait cachère... - L'autre chien qui mangeait cachère - Histoires de mélange - La Che'hita du Baal Chem Tov - Des vêtements cachers - La première che'hitah de Rabbi Lévi Its'hak - Comment fais tu? - Tous témoins? - Les temps changent - Cachérisation de la viande: leçon 'hassidique - Manger pour vivre - Scanner cacher - Pur beurre - Quelqu'un à qui parler - La cacherouth qui sort de la bouche - Questions d'un "sage" - Un trop bon plat - Conflit entre un cho'het et un boucher --- Répondre à des questions --- Les oies et les Rabbins -- Le poulet du Maguid de Zidochov --- Un surveillant qui convienne -- Des institutions cachères --- Halav Israël et foi en D.ieu --- L'aide du Ciel -- Un boucher à Presbourg -- La ceinture aux reins -- La leçon d'un poulet -- Aucun mal ne peut arriver à un Tsaddik -- Un lait trait par un non juif, un juif ne le voit pas -- Un Grand Rabbin pour une grande cacherouth -- Interdire la chehita en Pologne?  ---- La sagesse de Rabbi Chmouel Salant ----    Pat Israël en Roumanie  - Un Grand Rabbin pour une grande cacherouth: Un Rabbin non mouillé --- Permis mais pas correct --- La cacherouth qui rapproche --- Un doute de doute --- Mourir de faim? --- Un lait bien trop crémeux --- Une histoire bien conservée --- Halav Israël: Amen! ---- Baba Salé et le vieux cho'het --- Rabbi Chnéour Zalman de Liady et le Ramo --- Permis ou interdit? ----- Du lait vu par un juif --- Une longue vie… cachère --- Entre envies et orgueil --- Les ‘Hassidim d'autrefois --- Dibbouk et lait chamour --- Cacherouth et guérison --- Cacher et sauf  ---
 Controverse sur l'abattage rituel - Visite aux abattoirs (1890) - L'abattage rituel au microscope - Cas concret: Mesure de l'activité cérébrale chez les animaux abattus -- Comment améliorer le rendement de l'abattage rituel? ---L'abattage rituel selon la loi Juive: le respect des animaux -- Lorsque la question de l'abattage rituel s'invite à la campagne - Lorsque la question de l'abattage rituel s'invite à la présidentielle: --    

Plantes OGM et Judaïsme: un article de Rav Benjamin David ; un article de Miryam Z. Wahrman ;

La Chemitah: Données 5768, Extrait de la revue Kountrass News pour 5761-2001 - Quelques notes sur la Chemitah, 5775 --

Protocole du prélèvement des fruits de la Terre d'Israël

 Les impertinences de K.Acher: Procédures de vérification (bediquah) des légumes et denrées alimentaires pour les établissements sous le contrôle du Rabbinat Loubavitch de France -- Liste des hekhcherim présents sur le marché français reconnus par le Rabbinat Loubavitch de France --- --- L'abattage rituel au microscope - Parlez vous le "E"? (liste des additifs autorisés) - Rencontre avec un Rabbin américain - Visite d'un abattoir américain - Un Rabbin peut il n'en faire qu'à sa tête? -- Souvenirs, souvenirs -- C'est quoi votre lait chamour, Monsieur le Rabbin? --- - Notes pour déchiffrer une date de fabrication -- Numéros de lot et dates de fabrication -- - Quenelles et cacherouth --- Suivez les rabbanim etr chohatim de IRK dans les abattoirs ---
 

Les super impertinences de K.Acher

La place du Rav
K.Acherleaks ! Les communiqués décoiffants de K. Acher.

 
L'identification du gamal, chafan et arnevet de la Torah.   A propos de Pessa'h. - Notes pascales - A propos de la vente du 'hamets Il mange quoi votre canari? - De sel et de miel - chercher des traces d'amidon - A ne pas prendre avec des gants - Du riz? - Du riz au lait! - Des oeufs 'hamets? - la saga du jetable - Ma Nichtana? - Et toutes ces confiseries? - Chemical and Co - savoir lire une étiquette - neuf questions pour choisir vos vacances de Pessa'h - De la Matsah sans gluten? - Du Maror, rien que du Maror! - Du 'Hamets prêt à jeter - Gai, gai, marions nous! - Vos Bagues cacher pour Pessa'h ... Recommandations du Rabbinat -- Ca aurait pu vous arriver -- Frère achkénaze, gardez vous à droite, Frère achkénaze, gardez vous à gauche. Et le quinoa? --
  Moshiach could arrive before the english website...      
Extrait du Tanya, Chapitre 8.
En ce qui concerne les aliments interdits, une raison supplémentaire pour laquelle ils sont appelés Issour ("enchaînés") est que, si quelqu'un a mangé une nourriture interdite même involontairement et même avec l'intention d'employer l'énergie qu'il en retirera au service de D.ieu - il a même mis à exécution cette intention, c'est à dire qu'il a effectivement étudié la Torah et prié grâce à la force retirée par ce repas - , la vitalité contenue dans cet aliment ne s'élève pourtant pas, ni n'est revêtue dans les paroles de la Torah ou de la prière comme c'est le cas avec la nourriture permise; et ce par la raison qu'elle est retenue captive dans le domaine de "l'autre côté", des trois forces de l'impureté.
Il en est ainsi même quand l'interdiction résulte d'une ordonnance rabbinique, car "les paroles des Scribes sont encore plus contraignantes que les paroles de la Torah"...
Tanya, Iggueret Hakodech, chap 26.
(…) Et c'est là le sens de "Assour" (interdit, prisonnier), c'est à dire que la klipa (force du mal) réside sur cet aliment, et il ne peut s'élever comme s'élève l'aliment permis. C'est à dire que celui ci n'est pas retenu et prisonnier de la klipa, et qu'il peut s'élever lorsqu'il est consommé avec l'intention de servir D.ieu, voire même sans intention par un homme qui sert D.ieu, car c'est avec les forces de cet aliment qu'il étudie ou qu'il prie. Es lors, il est transformé en lettres de la Torah ou de la prière qui montent jusque devant D.ieu par l'énergie tirée de cet aliment. Ceci est énoncé pour les jours de la semaine. Mais le Chabbat, où la klipa noga ("force du mal dite lumineuse parce que récupérable) a elle-même de l'élévation avec la matérialité du monde, c'est une Mitsvah de manger toutes sortes de bonnes choses, et de se rassasier de vin et de viande, même si un jour de semaine cela relève de la gloutonnerie. Par contre, un aliment qui est "prisonnier" ne peut s'élever, ni le Chabbat ni même en semaine si on prie ou on étudie avec l'énergie qu'on en tire, sauf si on l'a consommé pour sauver sa vie, cas dans lequel nos Sages l'ont permis et que cela est devenu une nourriture nécessaire. (…)

 

Nos mots clé: judaisme, juifs, israel, torah, thora, bible, actualite, information, magazine, cacher, kacher, casher, mitsvah, mitsvoth, rabbinat, surveillance rabbinique, consistoire, halakha, chemita, lois alimentaires, alimentation, poisson, vin, viande, lait, fromage, chehita, pessah, interdits alimentaires, judaism, jews, kasher, kosher, halacha, shechita, pessach, shemita, food, wine, milk, fish, meat, cheese, Règles alimentaires du judaïsme - la cacherouth sur Internet. Notre site est dénué de toute publicité et a pour vocation d'aborder les aspects de la cacherouth, rite alimentaire de la communauté juive et du Peuple d'Israel. Panorama des règles du "cacher", casher, kacher, kasher (etc...), Rabbinats concernés. santé